logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/03/2013

Vivement la retraite

C'est un article paru dans le quotidien Ouest-France.

Réalité ou fiction à vous de voir ?


 

Madeleine Melquiond a eu l'impression de franchir un cap lorsqu'elle a atteint l'âge « canonique » de 60 ans. Avec humour, cette journaliste à la retraite fait voler en éclats les clichés sur les seniors. Dans On n'est pas sérieux quand on a 60 ans, elle leur conseille de combattre le jeunisme, les diktats du marketing, l'arrogance des jeunes qui oublient que bientôt, ce sera leur tour...

« Ils n'ont que ça à faire. » Un soir, la sexagénaire fait une course à l'heure de pointe. Elle fourrage dans son porte-monnaie pour faire l'appoint des 7,35 € que lui réclame la caissière. Sur fond de grognements émanant de la queue, genre « les vieux ne pourraient pas faire leurs courses en journée ? », la caissière se sert d'office dans son porte-monnaie ! Moralité : « La prochaine fois, sortez un gros billet. Mais vous risquez d'entendre : 'Avec leurs grosses retraites, ils s'en fichent du coût de la vie !' »

L'université des vieux. Puisqu'il faut faire travailler sa cervelle, sous peine d'être gâteux avant l'âge, Madeleine s'est inscrite à l'université inter-âges. Au programme : des conférences allant du Bombyx du mûrier à L'art de construire une yourte. Après avoir dormi pendant Splendeurs des derniers Maharadjahs, son verdict est sans appel : « Ces universités sont une suite de conférences sans construction, données par des professeurs Tournesol qui ressassent leur thèse. Mieux vaut s'inscrire à l'université, la vraie. »

Le spectre d'Alzheimer. « J'oublie davantage de choses qu'avant, reconnaît-elle. L'horrifique épée de Damoclès d'Alzheimer est suspendue au-dessus de moi. Ça ne signifie pas que nous devons nous précipiter sur des sudoku ! La nouvelle maladie du siècle a bon dos. Il y a aussi l'inéluctable vieillissement cérébral. »

Restez jeunes ! Injections, régimes, implants capillaires... Oui, mais pourquoi ? « Peut-être pour faire oublier aux enfants que papa et maman leur coûteront cher lorsqu'ils devront les mettre dans des maisons de vieux hors de prix. »

Gigolos. Au sauna, Madeleine Melquiond se fait draguer par un gigolo. Pas intéressée - dit-elle - elle note tout de même que de plus en plus de mamies partent s'éclater sur des destinations comme la Tunisie, le Sénégal, adoptant des comportements jusque-là masculins...

Surbookés ! Entre la gym, le bénévolat, les petits-enfants, les retraités ont des agendas de ministre. « La sacro-sainte religion de la performance s'impose comme l'illusion qu'activité se confondrait avec santé et jeunesse. J'y vois une course-poursuite avec la vieillesse... »

Coachs de tous poils. Les sexagénaires sont traqués par les consultants, qui les inondent de « projets de vie » pour ne pas louper leur retraite. « Non, dit Madeleine Melquiond. Nous avons la chance d'échapper au travail, profitons-en ! Laissons la paresse nous envahir... »

Florence PITARD.

13:46 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour Gilles


Il s'agit de faire ce que l'on aime, avec les moyens financiers que l'on a. Et d'accepter son âge avec lucidité. Plus tu avances,plus tu vieillis ! C'est pourtant simple !

Christian

Écrit par : Christian | 14/03/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique