logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

Savoir-vivre et coutumes

Savoir-vivre et coutumes

Les rapports entre Malgaches et vazaha

Les Malgaches sont de contact facile, même si certains peuvent se montrer assez introvertis, notamment face aux vazaha (nous, quoi !). Ce terme désigne à l'origine les pirates... et, par extension, à la fois l'étranger et le Blanc. Il renvoie en réalité plus à un statut qu'à une couleur de peau. Ce statut a un rapport avec la richesse, mais désigne aussi celui qui possède des connaissances, qui a de l'aisance, ou parfois le patron !
Le rapport économique déséquilibré en notre faveur doit particulièrement nous engager à la retenue et à la réserve.

Les fady (interdits ou tabous)

Les nombreux fady occupent une place très importante dans la vie des Malgaches. Ils peuvent concerner l'individu, la famille, le clan, ou même l'ethnie tout entière. Ainsi les Antemoro sont fady de cochon, et d'une espèce d'anguille. Les interdits individuels sont révélés par le mpanandro, devin-astrologue, à la naissance de l'enfant. Contrevenir à ces interdits, c'est s'exposer à une punition.
D'autres interdits touchent aux relations matrimoniales et relèvent de l'inceste. Les maladies, pour la plupart, sont attribuées à une infraction à un fady.
Une évidente prudence est à observer dans les lieux et sites sacrés, dont l'accès est souvent régi par un ensemble de fady très variés d'une région à l'autre. Il est parfois tout simplement interdit de pénétrer sur certains terrains, ceux comportant des tombeaux notamment.

Les cérémonies et tombeaux

On peut voir un grand nombre d'édifices mortuaires et de tombeaux, mais leur symbolisme dépasse celui de nos cimetières. Outre qu'il est interdit d'y toucher, il faut absolument penser, par exemple, à ne pas uriner aux alentours. Idem pour un arbre sacré dont vous ne soupçonniez pas qu'il l'était.
De manière générale, hors des sentiers battus, toujours essayer de prendre un guide. Parfois, des tombeaux peuvent avoir l'air abandonnés, mais ils ne le sont jamais.
Pour les cérémonies quelles qu'elles soient, se renseigner localement sur les coutumes régionales est un impératif.

Écrit par gilles FOLLENIUS Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique